COMBINAISON

    Filtrer
      183 items

      Combinaison

      Il existe des combinaisons en néoprène pour tous les types de sports : surf, planche à voile, kite, plongée, natation, etc. Le Wave riding impose les plus hautes exigences à la combinaison en néoprène, c'est pourquoi les combinaisons utilisées pour le surf sont de très haute qualité. Contrairement à d’autres sports, la liberté de mouvement ne doit pas être entravée et la combinaison doit protéger le corps du froid. En principe, la combinaison peut être utilisée pour le surf dans tous les autres sports - mais les combinaisons de plongée sont construites différemment une fois qu'elles atteignent un certain niveau d'isolation. Comme les eaux suisses sont soumises à de grandes variations de température, il vaut la peine de vérifier quel néoprène est le bon. Nous serons heureux de vous aider par e-mail, par téléphone ou en magasin.

      Types de combinaisons POUR LE SURF

      En fonction de la température de l'eau et de la température extérieure, différents types de combinaisons conviennent. Pour des températures d'eau supérieures à 24 degrés, vous n'avez pas besoin de combinaison. Nous vous recommandons de porter une combinaison en néoprène pour tout ce qui se trouve en dessous. Plus l’eau est froide, plus vous souhaitez couvrir de surface corporelle. La combinaison dont vous avez besoin dépend du lieu et de la saison. C'est souvent une préférence personnelle que certains surfeurs portent une combinaison intégrale même par températures « courtes ».

      Neotop

      CHEMISE NÉOPRÈNE OU LYCRA

      La chemise en néoprène ne couvre que la poitrine et le dos, le reste est en Lycra. Il existe également des néo-gilets entièrement fabriqués en néoprène. Ces chemises conviennent aux températures de l'eau supérieures à 20 degrés, où sans néoprène, vous commencez à vous rafraîchir malgré la température chaude

      Shorty

      COURT

      Le néoprène recouvre tout le haut du corps ainsi que la base des bras et des jambes.

      Springsuit

      COMBINAISON DE PRINTEMPS

      Le néoprène couvre tout le haut du corps, les jambes et le haut des bras. La combinaison jambes courtes/manches longues est également possible

      Fullsuit

      COMBINAISON COMPLÈTE

      Cette combinaison couvre tout le corps jusqu'aux poignets et aux chevilles. Les combinaisons pour eau extrêmement froide ont parfois une capuche.

      Comment fonctionne une combinaison : L’idée est de protéger le corps du refroidissement. La combinaison y parvient en stockant une fine couche d’eau entre la combinaison et la peau. Cette couche d'eau est réchauffée par notre propre chaleur corporelle et nous protège de l'eau froide située à l'extérieur de la combinaison. Cependant, cela nécessite que la combinaison soit parfaitement ajustée. Lorsque nous tombons, plongeons ou rinçons, une partie de l’eau est remplacée et nous commençons à geler.

      En plus de la couche d'eau chauffée par le corps, le néoprène lui-même isole également du froid ambiant. Cela dépend en fin de compte de l'épaisseur du néoprène.

      Épaisseur de la combinaison - les informations les plus importantes en un coup d'œil

      L'épaisseur est indiquée par des paires/trios de chiffres. Par exemple, 3/2, 4/3, 5/4/3 représentent l'épaisseur du néoprène en millimètres en différents points. La partie la plus épaisse se trouve autour du corps (et sur les jambes dans les combinaisons d'hiver) et la partie la plus fine se trouve au niveau des bras et des aisselles. La raison de cette structure différente est que la combinaison doit offrir autant de liberté de mouvement que possible. Ceci est particulièrement essentiel pour les surfeurs lorsqu'ils pagayent - vous pouvez vous en passer lors de la plongée, par exemple. Les combinaisons 3/2 mm sont standard pour l'été, tandis que les combinaisons 4/3 et plus épaisses sont plus adaptées aux températures hivernales. Il y a des surfeurs qui passent du temps dans des eaux juste au-dessus du point de congélation. Le bon équipement le permet, mais il existe bien sûr certaines limites en termes de confort.

      Essayez le néoprène : Afin d'éviter un rinçage constant à l'eau froide, les combinaisons doivent être très bien ajustées. Il est également important de s’assurer que le cou, les mains et les pieds sont bien fermés. Le meilleur costume ne sert à rien s’il est porté trop grand. Le matériau s'est considérablement développé au cours des dernières décennies et grâce à son extrême extensibilité, chacun peut trouver une combinaison adaptée. Une combinaison étanche est plus serrée qu’une combinaison mouillée. Lors de l'essayage, assurez-vous que le tissu s'adapte à tout votre corps. Mais s’il restreint trop la respiration et les mouvements, il est trop petit.

      Les coutures de la combinaison

      En plus des ouvertures évidentes, l’eau froide dispose d’autres moyens de pénétrer dans la combinaison. L'un d'eux est au niveau des coutures. Voici différents types de coutures utilisées dans les combinaisons :

      • Over Lock Stitch : Ce type de couture n’est presque plus disponible chez des fabricants renommés. Vous pouvez les reconnaître car les coutures sont également visibles à l'intérieur. Bien que les coutures soient extrêmement robustes, elles laissent également passer beaucoup d'eau par les trous des coutures.
      • Flat Lock Stitch : La couture qui succède au « Over Lock Stitch ». Augmente le confort, mais n'offre pas une protection parfaite contre les échanges d'eau en raison des trous de couture continus.
      • Point invisible : variante de couture pour costumes chauds. Augmente le confort et n'a pas de trous de couture continus, ce qui permet d'éviter l'entrée d'eau.
      • Point invisible basique et collé : La couture est la même que le "point invisible", il n'y a pas de couture visible à l'intérieur, juste les panneaux de néoprène collés ensemble. Le néoprène étant plus élastique que la colle, les coutures ne peuvent pas durer indéfiniment (en combinaison avec l'eau salée et le soleil).
      • Point invisible, collé et scotché par points : En plus du « point invisible et de la colle », les zones particulièrement sollicitées sont scotchées dans cette variante. Ces combinaisons sont super élastiques, mais encore une fois au détriment de la durabilité.
      • Double point invisible et collé : La même procédure que le « point invisible », mais elle est utilisée des deux côtés. Les combinaisons sont également flexibles, mais les trous de couture peuvent être continus à certains endroits (car ils sont des deux côtés), ce qui permet à l'eau de pénétrer.
      • Point invisible, collé et entièrement scellé : toutes les coutures à l'intérieur sont en outre scellées avec du ruban adhésif. Cependant, la production est très coûteuse, mais elle est dense et robuste.
      • Point invisible, collé et entièrement en néoprène : à cet effet, on n'utilise pas de ruban adhésif à l'intérieur, mais des bandes de néoprène. Cela présente l'avantage que l'élasticité est plus homogène.
      • Ruban adhésif liquide : dernière méthode de scellement des coutures. Un caoutchouc spécial est fixé sur les coutures à l'intérieur et à l'extérieur afin qu'elles soient 100 % imperméables. Selon le fabricant, il existe différents noms (par exemple Super Seal)

      Comme décrit, il existe d’innombrables variantes de coutures. Les combinaisons dont les coutures empêchent l'eau de pénétrer sont appelées bateaux à vapeur. De nombreux travaux de recherche et de développement sont en cours dans ce domaine en particulier. Presque chaque année, une invention « nouvelle, révolutionnaire, définitive, ultime » apparaît. Les costumes du segment supérieur coûtent donc jusqu'à 2000 CHF. La question de la finalité de ces poursuites coûteuses reste ouverte. Comme le néoprène perd de son élasticité avec le temps, il est dommage qu'on ne puisse plus faire sécher des combinaisons à 2000 francs au soleil, car sinon on réduirait la durée de vie de la combinaison.

      DE QUELLE COMBINAISON AI-JE BESOIN EN SUISSE ?

      Cela dépend vraiment du sport que vous pratiquez et des mois. Les surfeurs de rivière sont parfois exposés à des températures de l'eau inférieures à 10 degrés Celsius. Pour le standup paddle nous recommandons des néo-tops en été et peut-être une taille 3/2 en automne. En hiver, il n'y a aucun moyen de contourner la combinaison étanche.

      De nombreux surfeurs ayant la Suisse comme port d'attache s'en sortent avec un bon 3/2, car l'Atlantique descend rarement en dessous de la température à laquelle il ferait trop froid avec un 3/2 scellé. La règle générale avec cette combinaison est que vous devez mettre des gants, une cagoule et des bottes avant d'avoir besoin d'une combinaison plus épaisse.